Nocturnal

Qu'au milieu d'un
nocturne apaisement
ta silhouette se dessine
en traits sur mon âme,
frappée par ce qui l'anime.
Son profil de flamme vacillante,
à tenir le silence.
A dire mon ivresse presque
éteinte. Alors que
doucement, les arbres
s'enfoncent dans leur
hiver hyperboré.





Altarpiece

Un autre départ,
qui se joue de nos
réserves et même de
nos pertes. De la
jouissance qui nous
file entre les doigts,
comme la substance
la plus intime que l'on
offre. Que l'on s'offre
pour un présent, pour
saturer nos heures...
Les rendre ruisselantes
aux possibles, imperméables
a nos travers. Pour de
sinueux désirs. S'
attachant des contrées
aux attractions bénies.
Se détachant de paysages
acérés.