Sur ton bord délicat,
au seuil de ce malaise
si beau et puissant

qu’il bouscule digues
et remparts. Sans
même décrire cet
itinéraire...Je te
fais signe de venir.

Sur la brèche que je
pénètre, comme une
porte illimitée. Pour
cet ensemble que
l’on poursuit...