Au bout des

doigts quelques

gouttes de sang.

En somme rien

d’anormal...

Premières portes

pour des mirages,

sans doute moins

écorchés. Alors

que s’éteignent

une à une les

raisons de partir,

comme si des

mots m’avaient

rattrapé in extremis.

Quand hier, le long

des heures, j’ai dû

m’enfuir dans le

malaise. Et ne

retrouver qu’à l’

aube un semblant d’

imaginaire, pour

vivre...Pour vivre

au sommet...Bien

qu’abîmé, j’ouvre

encore les yeux

sur les toits. En

somme sur une

absence comblée.

Jusqu’aux prochaines

écorchures...