D’où s’échappent
les flammes écrites,
du fond d’une rue
tout de travers. De
son caractère mauvais
qui retentit sur le
pavé si rare par ici.


A peine sculpté par
des ombres, leurs
passages trop rapides.


Avant de finir dans la
pierre. Preuves jamais
traduites...Je voudrais
entendre ce rire
insouciant, composer
avec les douleurs.
Parfaire, c’est un
secret connu des
alités, parfaire l’
illusion de la beauté.


D’un courage comme
une pâle compensation.


La même chose s’il
vous plaît...Pour
suivre un mirage
échappé d’une rue
redressée pour
la peine...