Il a une gueule pas possible, ce gars là.
Une gueule pas belle, mais une sacrée gueule !
Une gueule à faire du cinéma ; des rôles comiques, des roles de flic ou de truand.
Une gueule qui crève l'écran.
Une gueule à mimiques bien expressives.
Une gueule de mec qui a déja bien bourlingué, qui connait bien la vie, qui a fait plein de petits métiers, qui a connu beaucoup de femmes, qui a traversé des épreuves, et ça se voit dans la force de son regard.
Pas une gueule de jeune blanc bec qui connait rien mais qui se la pête !
Non, plutôt une gueule d'homme accompli, mais qui reste pépère dans son coin, sans se faire remarquer, sans faire le coq, le m'as-tu-vu, mais qui pourrait pourtant en imposer.
Une gueule indéfinissable, donc, et pourtant, j'ai réussi à écrire une page entière sur cette gueule là !