Il est de taille moyenne, ni gringalet, ni super baraqué; le genre de silhouette qu'on ne remarque pas.
Cheveux bruns coupés courts, imberbe et toujours rasé de près, avec un visage ni particulièrement laid, ni beau à en faire pamer les minettes.
Habillé simplement, sans élégance ni négligence, décontracté mais sans originalité, c'est un homme simple, très ordinaire.
On a du mal à lui donner un âge précis. Disons entre trente et quarante ans, à vue de nez. Il ne semble pas trop sportif, mais marche avec souplesse, se tenant droit.
Il est discret, sort de chez lui à 7 h 30, prend son bus au coin de la rue, revient à 18 h, salue poliment ses voisins s'il les croise, mais sans entamer de conversation.
Nul ne sait ce qu'il fait, quelle est sa profession. Et en fait les gens s'en fouttent, alors ça lui convient comme ça.
Il a l'air aimable, toujours poli. Il semble naturellement gentil. Mais le fait qu'il vive seul indique-t-il un certain égoïsme ? Nul ne sait.
Ha, si les voisins savaient la vie secrète de cet homme, leurs cheveux se dresseraient sur leur tête. Certains même seraient prêts à prendre une arme pour le tuer, histoire de sauver la France, voire la planète entière, d'un dangereux individu, d'une menace terrible !
Car, chaque nuit, pendant que ses voisins regardent la télévision, font l'amour ou dorment tranquillement, cet homme étrange n'est plus dans sa maison.
Chaque soir, en effet, il se fait téléporter sur un vaisseau de la Fédération Galactique, fait son rapport quotidien, puis se repose parmi les siens en attendant d'être téléporté sur Terre, chaque matin, pour sa mission.