Nous retrouvons les trois heures d'attente à la frontière pour entrer dans le pays et les quatre pour en sortir certes mais surtout l'accueil si chaleureux des iraniens qui nous font des appels de phares de bienvenue (ils en oublient de tenir leur volant), qui sourient toujours, nous photographient, nous donnent des fruits.
Un midi nous décidons de manger au restaurant, nous étions 10: on trouve un restaurant ouvert en plein ramadan, évidemment nous étions les seuls clients, le propriétaire ferme le local à clé pour que nous, les femmes, nous puissions enlever notre fichu, déjà c'est très sympa! On va dans la cuisine pour choisir nos plats , il nous sert tout ce qu'on demande en quantité énorme et au moment de l'addition il nous dit que le repas est offert!Nous voilà bien désarmés, il a fallu se fâcher pour payer 3 euros par personne!!!
Cette année nous avons parcouru l'Iran du nord dans les montagnes avec ses villages au dessus de 2000 mètres, ses cols à 2975m ….et trois bivouacs au dessus de 2000m, j'avoue que je les craignais beaucoup mais même s'il fallait une petite laine le soir et le matin, je n'ai pas eu froid.
Et je ne peux résister à l'envie de vous décrire le dernier bivouac iranien. Il a eu lieu dans un jardin public à Quchan, ville juste à la frontière turkmène. On arrive vers 18 heures dans un lieu assez sympa avec des plate formes en terrasses ombragées et vides;super de l'espace et le calme! Vers 20 heures on voit arriver des dizaines de voitures, les gens amènent vivres, tapis, boissons pour le pique nique géant de la levée du jeûne du ramadan vers 21 heures nous, on se dépêche de manger, un enturbanné déroule un grand tapis et commence une prière collective devant nos yeux ébahis et les familles s'installent au milieu des 4X4 et des tentes pour manger. C'était surréaliste et très sympathique: on s'est retrouvé mêlé à une foule de gens qui s'efforçait de parler anglais pour nous connaître, pour nous prendre en photos et pour se prendre en photos auprès des 4X4 ou près des tentes de toit, pour partager repas et idées, bref on fut embarqué dans un tourbillon de sympathie qui dura quand même jusqu'à deux heures du matin. Et le matin bizarrement à 5h 45, au lever on était tous les raiders, en forme !!! C'était un fabuleux moment!