En cette fin d'anée, retrospective oblige, il faut regarder (un peu) en arrière, se regarder en dedans et faire le constat.
Mon constat : j'avais progressé, j'ai regressé. J'ai laissé des personnes malfaisantes casser ce qu'un homme de mon passé a eu du mal à réparer ... la réparation était trop fragile, et ce "réparateur" m'a abandonnée trop tôt.
Peut être étaient-ce ses mensonges qui ont fait que ce que je prenais pour une réparation n'en était pas une ... Là est la question ?
Mais pourquoi dois je attendre de quelqu'un qu'il m'aide car en fait, la solution est en moi.
Trouver la paix, le bonheur, ne dépend que de moi et de personne d'autre. Il est long le chemin qui mène à cette évidence. Je dois trouver la volonté de me redresser seule, jusqu'à présent je pensais ne pas savoir, ne pas pouvoir le faire ... mais en fait tout est en moi, la volonté, la force, le pouvoir ...

Parfois, quand mes démons de colère ne m'envahissent pas, je me sens la force de tout remuer pour ne pas être rattrapée par le passé ... Mais le moindre grain de sable, la moindre contrariété me fait faillir et je les laisse me détruire.

Je veux, je me souhaite de trouver cette force qui un jour vaincra mes démons du passé, les questions de l'enfance, les déceptions de l'adolescence, les trahisons des adultes ...

Ce chemin, beaucoup d'entre nous l'ont traversé, et beaucoup s'en trouve fort à ce jour. Mais à part moi, personne ne peut me venir en aide. Il s'agit vraiment d'un chemin à emprunter seule ...

Je me souhaite un bon voyage.

Et je vous souhaite à vous, chers lecteurs, une heureuse fin d'année.