Y a des jours où je hais tout, toutes et tous.
Une colère profonde s'empare de moi, tel un volcan ça monte en moi et c'est prêt à exploser et quand les "gentils" s'approchent j'arrose tout le monde de ma lave blessante, arrogante, humiliante.
J'en veux à la terre entière pour les coups que j'ai reçus, j'en veux à la terre entière pour les humiliations vécues ... je refuse tout geste d'amour, ou d'amitié et cela dure des heures ... C'est l'épuisement qui m'arrête ...
Et tout redevient calme, serein mais si fragile, si incertain ... Jusqu'au prochain grain de sable qui, même s'il n'existe pas je l'inventerais, se mettra au travers de mon chemin.

Je n'ai trouvé qu'une solution à ces tourments, le silence, l'isolement intellectuel ... Je tente de me ressourcer auprès de lectures et sons boudhistes ... C'est réparateur mais de courtes durées.

Il est si difficile de se réparer quand on a été brisée, je ne pensais pas que le chemin serait si long, si escarpé, si emprunt de pièges ... et je m'en veux de céder à la haine et à la colère qui restent mon seul "bâton de pélerin" quand je ne peux plus supporter mes démons ...

Il est difficile d'admettre qu'à la question "pourquoi" il n'y a pas et n'y aura jamais de réponse ...