L : ça va mieux, je pleure moins, je m'occupe, je vois d'autres gens
psy : ne vous oubliez pas en vous occupant des autres
L : mais on ne me changera pas sur ce point
psy : certes, mais vous devez avant tout prendre soin de vous sans vous cacher derrière les soucis des autres
L : en effet ...
psy : trouvez la bonne mesure entre "aider les autres" et "vous occuper de vous", mais n'oubliez pas de prendre soin de vous, le parcours est long encore, n'allez pas trop vite
L : oui, d'ailleurs je me sens encore très fragile, j'ai peur des moments de solitude face à moi même, mais je ne veux plus me poser de questions, j'en suis fatiguée
psy : il vous faut encore du temps
L : oui ...