Notre société est à bout de souffle ; la politique Droite, Gauche, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
La politique nous divise une majorité à 50% ne peut que nous diviser.

C’est ce que veulent les financiers qui dirigent le monde.
La crise découle de l’endettement causé par les empreints d’Etat aux banques privées. Nous dépendons de ces banques à qui nous devons plus de 1000 milliards. Le pouvoir n’est plus entre les mains des hommes politiques élus par le peuple mais aux mains des banquiers.

L’Europe durera car elle facilite le marché mondial que veulent les financiers.

Les Maîtres du monde veulent ils régner sur un monde de misère ?

Les nouvelles technologies ont révolutionné les moyens de production. La productivité a beaucoup augmentée et la main d’œuvre humaine est de moins en moins nécessaire.

Le chômage augmente les salaires sont tirés vers le bas, la précarité et la pauvreté s’installent.
La relance et nécessaire, mais une croissance économique durable est impossible.

Il nous faut changer de société, passer d’une société de consommation à outrance à une société de consommation durable.


- Créer un revenu de base inconditionnel :
Stoppera le chômage et la précarité
Supprimer toutes les aides « sociales actuelles » car elles sont injustes.
Le revenu de bases doit permettre à chacun de vivre décemment.

- Créer une consommation durable
Taxer les produits de mauvaise qualité et non fiable dans le temps.
Rendre les produits de qualités et durable dans le temps accessibles à tous.

- Accepter la diversité des peuples.
Utiliser l’espéranto comme langue équitable.

- Faire une démocratie numérique. En démocratie c’est le peuple qui fait la loi.

Avec l’informatique il est possible de faire des sondages, des pétitions, des élections rapidement sans grand frais.

Une majorité à 50% nous divise !

Accepter les lois qui ont 75% des suffrages.

Une loi qui n’est accepté que par 50% des citoyens n’est certainement pas la meilleure car elle est critiquée autant qu’elle est aimée.


Une nouvelle société est possible construisons là ensemble en créant le parti :

DEMOCRATIE NUMERIQUE