" L'homme est il donc condamné à n'être d'accord ni avec ses semblables, ni avec lui même, sur les seuls objets qu'il lui importe de connaître, la vérité, la bonté, la beauté ?"