En automne sur le sol, les feuilles ont envahi mon espace de liberté, les couleurs se mélangent à cette biodiversité qui décor mon champ de vision et pourtant entre le trafic et les bruits ordinaires, je suis en train de penser aux signes qui inondent mon esprit depuis quelques jours.
Je vis au rythme des saisons pendant qu'un vent du Nord souffle créant des tourbillons; des petits cyclones d'émotions.
Je regarde les amoureux passer devant moi et leurs histoires s'affichent dans leur sourire, ils marchent main dans main ou l'un contre l'autre. Mais pour moi en vadrouille à travers ses grandes allées, je me pose parfois cette question avec tant de sérénité. Comment trouver l'amour, me reposer sur toi ?
Je donnerais de mon temps, je t'offrirai de l'espace, des bulles d'humour, de tendresse, de savon afin de rafraichir les longues journées de labeur et vivre pour une période indéterminée. Quand il est temps de marcher de la façon dont nous voulons bien le faire alors le destin nous réunira... Je serais patient pour toi, Je retiendrais la plus sombre des nuits et voir apparaitre le soleil au petit matin. L'amour est en attente jusqu'à ce que nous soyons prêts, jusqu'à ce que ce soit bon. C'est peut-être une sage précaution de ne pas avoir froid car Il n'y a pas d'autres mains que je voudrais tenir, même si le monde change et galope à vive allure sans parfois prendre le temps d'admirer les nuages.Je voudrais écrire un magnifique texte, un récit résumant à merveille le bonheur dans tes prunelles lorsque tu as tourné la tête sur moi, écrire un million de mot sur la façon dont tu dis mon nom, chuchote mon prénom...
Je pourrais vivre une existence avec toi et repeindre le monde des mille saveurs du bout de nos doigts enlacés pour nous réchauffer, puis tout refaire à nouveau dés que le soleil se sera levé et parcourir les saisons avec nos chansons, nôtre rire, nos désirs ... aimer le naturel de ta beauté que tu affiches même simplement vêtue ou avec élégance dans une robe ou l'esquisse épouserait avec harmonie celle de tes courbes...
Je ne devrais pas non plus me précipiter sur le chemin de ton coeur mais le déguster avec bonheur sous toute ses formes et avec générosité ...prendre soin de ton âme avant que le dernier souffle de mon coeur ne s'envole vers les étoiles...