Le vent s'attarde

Dans les feuilles,

Là haut bavardent

Les bouvreuils.

Le sol hasarde


Le cerfeuil.

L'automne en hardes

D'écureuil,

Dans ses feux darde

Ton accueil.